Virginie et Mélanie, coordinatrices de Maternelle et Primaire

La coordination consiste principalement à servir de relais entre l’équipe enseignante et la direction Primaire. Nous nous réunissons avec la directrice tous les mercredis matin et aussi de façon ponctuelle parfois, selon les besoins. Nous avons en tout 4 après-midis et 2 matinées libérées en coordination.

Notre travail consiste non seulement à faire passer les informations et à créer des liens entre tout le personnel des 3 cycles, mais aussi entre les cycles et la direction.

Un de nos objectifs est de travailler de façon cohérente et organisée. Cela devenait compliqué avec la multiplication du nombre de classes. Nous avons beaucoup grandi en peu de temps.

À la rentrée, nous aidons la directrice à résoudre tous les petits problèmes d’organisation et de gestion de salles: surveillances à la récréation, emplois du temps, plannings, calendriers des réunions hebdomadaires et mensuelles, salles de dédoublement…

En effet, nous avons beaucoup de dédoublements pendant la semaine car pendant les heures de langue espagnole et anglaise, les enseignants de français vont effectuer un accompagnement dans les autres classes, ce qui permet de réaliser des activités en demi-groupes ou en groupe réduits. Pour ce faire, le proviseur nous épaule et nous attribue des salles de Secondaire.

La rentrée est aussi bien remplie de réserves d’activités (selon les années : le théâtre, l’opéra, l’excursion aux Galachos de Juslibol, le cinéma 3D, les danses traditionnelles aragonaises, les musées de Zaragoza…) ou de gestion d’interventions extérieures.

Pendant l’année scolaire, nous essayons de favoriser la réalisation d’actions de sensibilisation et d’engagement (handicap, tolérance, environnement…), et les collaborations avec les associations humanitaires (Arapaz, Unicef…).

Nous tâchons de seconder les différentes idées (cette année scolaire nous avons choisi la musique comme thème fédérateur à l’école ) et d’aider les enseignants à la réalisation de projets ponctuels sur leur classe, leur niveau de classe ou sur le cycle, et de proposer, avec la direction, des formations pour les enseignants.

Enfin, tout au long de l’année, nous nous occupons du suivi des élèves, en étroite collaboration avec les enseignants et la direction. Nous nous évertuons à élaborer un travail minutieux et précis sur la progression de tous les élèves depuis l’âge de 2 ans à 18 ans.

Le plus difficile est d’avoir parfois la sensation de manquer de temps… comme nous tous aujourd’hui dans nos vies personnelles et professionnelles. Nous aimerions pouvoir faire plus car on peut toujours mieux faire…  Nous essayons donc d’être à l’écoute des besoins de chacun, et de les satisfaire au mieux, et au plus vite.

Ce qui nous plait le plus, c’est de voir que les choses bougent, évoluent, se renouvellent.

Le suivi des élèves est de plus en plus précis, ce qui nous comble énormément. Le travail d’équipe est essentiel au bon fonctionnement et à l’harmonie de l’école, et nous avons la chance d’avoir une directrice, des enseignants et du personnel impliqué et consciencieux.

Les équipes enseignantes mettent de nouveaux projets en place. L’année dernière par exemple, nous avons organisé un marché de Noël en Maternelle pour la première fois et ça a été un très joli moment pour nous tous. Puis, pour la kermesse de fin d’année, nous avons tous joint nos efforts autour d’un projet humanitaire d’une classe. Plus nous nous retrouverons autour de projets de ce genre, plus la vie de l’école sera dynamique et enjouée!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *